Avertir le modérateur

Du Morgon dans les veines

"Tu comprendrais, si tu avais pour deux sous de sensibilité, si tu avais un peu de morgon dans les veines, si les filles ne t'avaient pas bouffé le coeur en bourguignon. Tu comprendrais que ta place n'est pas à l'hôtel de la Faucille et du Marteau réunis, mais là ! Là ! Là, dans ma maison. Dans ma modeste demeure, ouverte à tous les zéphyrs de l'amitié." (René Fallet)

On ne mange pas pour se nourrir, mais pour se souvenir. A qui ai-je piqué cette citation ? J'ai oublié. Et se souvenir de quoi, d'abord ? D'un bon moment, cette accumulation magique de plusieurs facteurs. La présence d'amis heureux de se retrouver. Une conversation à gorge déployée. L'ouverture de la bonne bouteille de vin, celle qui colle à la bonne ambiance. La dégustation d'un petit plat préparé dans la bonne humeur, ingrédient fondamental de la cuisine. Pour lutter contre un quotidien et un futur trop tristes.

C'est pour se souvenir de ces belles choses que j'ai (enfin) décidé de rendre compte de ces bons moments. De les noter quelque part, pour moi, pour lutter contre le temps qui passe trop vite. 

Guillaume, 34 ans, journaliste dans un domaine bien différent que celui de la gastronomie.

dumorgondanslesveines@gmail.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu