Avertir le modérateur

Je cuis mon poulet de Bresse dans un plat à baeckeoffe

Quand il fait trop froid, les bons volaillers assument le fait de ne pas pouvoir vider le poulet de Bresse. Il faut que la viande soit détendue, qu'elle repose une heure au moins à la maison à température ambiante. Bon ben pas trop le choix... Tiens, un truc en plus : à quoi on le reconnaît le poulet de Bresse ? Bien sûr à l'autocollant bleu-blanc-rouge. Mais surtout à la petite bague où est inscrit le nom de l'éleveur.

IMGP0974.JPG

Allez, on se lave les mains et on y va. C'est-à-dire ouvrir le cou, couper le jabot et l'oesophage, trancher cou et tête, retourner la bête, enlever cloaque, gésier, foie, coeur, poumons et graisse superflue. Forcément, ça calme.

IMGP0976.JPG

Puis cuisson dans un grand plat à baeckeoffe avec son couvercle. Tout le monde sait ce que c'est le baeckeoffe hein ? En tout cas, le joli récipient permet de cuire en grillant et en gardant la viande du poulet bien moelleuse. J'adore. Ah oui, il ne faut pas oublier de glisser les abats (gésier débarrassé de l'estomac, ailerons, cou...) dans le plat : ça parfume. Ainsi que quelques champignons.

IMGP0981.JPG
IMGP0982.JPG

Et ce qui est fou avec ce genre de volaille bien née et bien cuite, la viande tendre se détache facilement des os. Pas besoin de rogner...

IMGP0986.JPG

Et avec ça, on se carafe un joli pinot noir 2008 de chez Lapandéry pour donner un peu de "finesse rustique"... Une fois bien ouvert, glouglou !

IMGP1104.JPG

Lien permanent Imprimer Catégories : Recettes 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu