Avertir le modérateur

Nérac : L'Art de Vivre porte bien son nom

1.JPG

Dans cette jolie sous-préfecture du Lot-et-Garonne, un restaurant détrône tous les autres. Adossé au château, c'est L'Art de Vivre.

2.JPG

Un joli menu à 29 euros, avec entrée-plat-dessert très bien troussés. Première quille locale, un vin du Gers : la Côte d'Heux 2010 du domaine Chiroulet. C'est sympathique, mais malheureusement ça ne va pas beaucoup plus loin. Avec surtout un fond de bois qui m'embête, faut dire.

3.JPG

A ma gauche, des coquilles saint-jacques superbement cuites à la plancha. Y a pas à dire, on est dans une belle adresse. Par contre, le morceau de melon là, dans la brochette, je suis assez sceptique. Mais ceux qui mangent le plat ne tiquent pas.

4.JPG

Pour ma part, un foie gras maison de belle facture. Mais surtout, la brioche... Non, ça il faut arrêter. Quoi de meilleur qu'un pain de campagne ? En fait, cette assiette m'apparait un peu précieuse.

5.JPG

Il fallait rentrer tôt et ne pas faire de folie. D'où cette demi-bouteille du Pech Abusé 2004 du domaine du Pech (1/3 merlot, puis pareil pour cabernet-franc et cabernet-sauvignon). c'est vraiment très beau, évolué mais tout puissant encore.

6.JPG

Sans doute le plat de la soirée dans l'assiette de Thomas. Encore une fois, la cuisson est vraiment parfaite. On a enlevé le gras du magret pour y mettre les pruneaux, on a tout ficelé et il suffit de découper le cylindre. Une très bonne idée à piquer...

7.JPG

Mon pigeonneau badigeonné à la vanille est très plaisant. Certains pourraient en avoir peur : normal, dans notre idée, vanille = sucre. Evidemment, ce n'est pas le cas. Et encore une fois, je n'ai pas peur de me répéter : la cuisson est parfaite. Et c'est tout à fait percutant.

8.JPG

Mon joli dessert : un soufflé aux pruneaux et à l'armagnac. Ce plat, c'est avant tout une amertume bienvenue à la fin du repas, comme rafraichissante. Le digestif version dessert. J'aime beaucoup.

9.JPG

10.JPG

Finissons tout de même sur une note alcoolisée locale : un armagnac hors d'âge de chez Dartigalongue. Whaouh le nez... On est totalement sur l'alcool, on en éternue presque. Bref, on a peur. En bouche, c'est tout le contraire : un coté molletonné, facile et même excitant. Autour de la table, nous avons rarement bu un alcool de cette classe, une fois le nez passé. On est totalement subjugué. Tant et si bien qu'on décide d'aller faire un petit tour dans les chais de Dartigalongue, à Nogaro (Gers) dans les jours suivants. A suivre donc.

11.JPG

L'Art de Vivre, 7 rue du Château, 47 600 Nérac, 05 53 65 69 43.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu