Avertir le modérateur

Revue de quilles

Lors de soirées, de fêtes, de repas, d'apéros, d'après-sieste, seul, à 15, au verre ou à la bouteille, en août ou en septembre, on a goûté pas mal de choses ces dernières semaines. Faisons un peu le tri.

Le Prosecco di Valdobbiadene Animae est en réalité le premier prosecco naturel (sans soufre ajouté). Oui, ça en impose sur la table. Une belle bouteille qui a de la gueule, c'est sûr, mais il reste un fond de sucre trop présent pour moi. Je fais partie de cette secte baptisée Extra-Brut ou Brut Nature selon les cuvées. C'est disponible (quand il n'y a pas de rupture de stock) aux Caves de Lamarck pour 18 euros. 

IMG_8759.JPG

Pour le même prix (au Verre Volé), je lui préfère et de loin cette bouteille-là. Le pétillant Mont-Blanc 2006 du domaine Belluard en Savoie, méthode traditionnelle issu d'un cépage du coin, le gringet. Elevage de 4 ans sur lattes, le côté beurré est présent mais ce n'est pas offensant. C'est extrêmement vif, proche de 12° et très rafraichissant. On pourrait le servir comme un gouleyant champagne low-cost.

IMG_8764.JPG

Le "petit" gamay de Claude Courtois (10 euros aux Papilles) est un régal une fois carafé plusieurs heures et intelligemment. Pur. 

IMG_8775.JPG

Le Petit Jo de la Roche Buissière, ma première bouteille de ce domaine. 60 % syrah, 40 % grenache, vinif et élevage sans soufre, seulement un peu de SO2 à l'assemblage (15 mg/l) : tout est expliqué au verso, bien ! Si on ressent un peu de chocolat au début, cette sensation se fait la malle après un coup de carafe pour en faire un vin de copain qui coule plus que bien. Une des très belles surprises du moment, un rapport qualité-prix franchement sympathique (8 euros au Verre Volé).

IMG_8777.JPG

C'est l'une de mes bouteilles favorites chez Gilles Azzoni, Hommage à Robert 2006. Naturel de chez naturel. On a toujours un peu de grenadine mais un peu plus vieillie que lors des précédentes bouteilles. J'aime beaucoup. Et seulement 8 euros chez une nouvelle petite cave, Morapio y Papeo dont l'adresse m'a été donnée par Jérémy "le dénicheur". On en reparlera.

IMG_8781.JPG

Cacous 2010 d'Alain Allier dans le Gard. Du jus, du jus, du jus... Une dizaine d'euros au Verre Volé.

IMG_8786.JPG

Je suis tombé sur cette bouteille par hasard chez Nysa. A près de 30 euros, j'aurais mieux fait de m'abstenir. C'est totalement plat et même un peu extrait comme parfois chez les De Montille. Ce bourgogne 1995, l'une des rares bouteilles faites par le père que j'ai eu la chance de boire : j'en attendais un truc démentiel, la déception a été à la hauteur.

IMG_8785.JPG

Eva en a parlé ici avec le fromage. Et comment ! Tu l'ouvres, ça pétille et c'est bien oxydé, parfait avec le fromage donc. Le fruit étant par contre toujours là, c'est extrêmement refraîchissant. Ok, ça ne ressemble à rien. Puis, après 2 heures de carafe, la bulle s'est calmée mais le vin ne ressemble toujours à rien, sinon à du chenin pétillant oxydé fruité et buvable. Les ennemis du vin naturel vont gueuler, autour de la table on a trouvé cela tout simplement divin. Le Panier de Fruits 2008 de la Coulée d'Ambrosia de Jean-François Chené (une bonne quinzaine d'euros au Verre Volé ou aux Papilles).

IMG_8798.JPG

Lien permanent Imprimer Catégories : Entre copains 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu