Avertir le modérateur

Selosse millésime 2002 : déjà Napoléon perce sous Bonaparte

Cette année, Augé a avancé sa traditionnelle dégustation des champagnes de vignerons à la mi-octobre. J'ai l'impression qu'il y avait un peu moins foule cette année.

Mais les vignerons sont là et avant tout Anselme Selosse qui nous enchante avec l'Initial et son rosé (j'avoue être moins partisan des lieux-dits). C'est un monde à part, cinq coudées au-dessus de tout le monde. Ce n'est pas une nouveauté. Par contre, ce qui est une nouveauté c'est son millésimé 2002 qui attend encore et ne sera mis en vente que l'année prochaine. Bon, il a tout de même apporté quelques bouteilles, pour faire goûter. Et déjà Napoléon perce sous Bonaparte, tel un grand bourgogne pétillant. Bien sûr, il n'est pas à son apogée. Mais celui-là, on l'attend de pied ferme.

IMG_3099.JPG

Juste à côté, Olivier Collin de la maison Ulysse Collin. Marc Sibard nous avait mis l'eau à la bouche à coup de magnum de Blanc de blancs base 2005. Le base 2007 se révèle presque aussi superbe, j'en ai désormais six à la maison.

IMG_3104.JPG

IMG_3103.JPG

Commentaires

  • J'ai adoré le "Bout du Clos" de Selosse, le blanc de noirs d'Olivier Collin, le 2009 de Jérôme Prévost, le 2004 de Manu Lassaigne, les Vouette... Et j'enrage d'être passé trop rapidement et de ne pas avoir gouté le 2002 d'Anselme.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu