La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

27 janvier 2012

Recioto di Angiolino Maule : il vino "stratosferico"

Laisse les gondoles à certains quartiers touristiques de Venise et prends ma main, je t'emmène dans la meilleure épicerie de la cité des Doges. Elle est baptisée Pantagruelica et se trouve derrière le Ca' Rezzonico, le musée consacré au XVIIIe siècle vénitien. Précisément, c'est au numéro 2844 du quartier Dorsoduro, sur le campo San Barnaba. 

C'était il y un an à peu près. On entre dans le magasin et comme tous les clients précédents, on salive direct. Le boss sait tout sur tout, du gorgonzola aux vins naturels. Ah ça, ce n'est pas donné. Oui d'accord c'est Venise mais je le répète :  ce n'est pas donné. Il me dit qu'il faut absolument tester les vins d'Angiolino Maule. Il s'extasie notamment sur une bouteille de 50 centilitres dont le mot recioto orne l'étiquette. Prononcez ré-tchioooo-to. Quoi ça ? Il faut s'imaginer à Venise, avec un accent caractéristique. "C'est un vin extraordinaire ! Lorsque je veux me faire plaisir chez moi, je me prépare un repas simple mais goûteux et à la fin j'ouvre cette bouteille et je reste des heures en tête à tête avec elle !" Il s'écrit à maintes reprises "stratosferico !". Pour les synonymes, voir altissimo ou eccezionale.

Mais je n'en ai pas acheté : je ne connaissais absolument pas ce genre de vin et il y restait pas mal de sucre, m'a-t-il dit. Très peu pour moi pour ce soir-là : j'avais envie de moult charcuteries et de gorgonzola bien piquant : j'ai préféré un vin plus sec. Le soir même sur le balcon de notre modeste hôtel du quartier San Polo, ce fut l'orgie. D'Angiolino Maule, nous avons pris le sublime Pico 2004. Malgré tout, malgré cette ville si belle quand on sort des autoroutes place St-Marc/Rialto et place St-Marc/Gare, je n'arrêtais pas de penser au fameux Recioto : j'aurais vraiment aimé rapporter cette mini quille dans mes valises. Impossible. Dans l'avion du retour, nous n'avions pas pris le supplément bagage en soute. En ajouter un sur cette compagnie low-cost aurait fait drastiquement grimper le prix de ma bouteille.

Mais j'en ai retrouvé à Paris !

P1220672.JPG

C'était chez RAP et nous avons bu le masieri d'Angiolino Maule chez Arthur, à L'Hédoniste. Ce soir-là, la quille était un peu dans les choux.

Et puis l'autre soir au Vin en Tête, je tombe sur MA bouteille, mon fameux recioto, version 2004. Il était même moins cher qu'en Italie : c'est dire la marge que se faisait notre gugusse.

Bon d'accord, mais c'est quoi ? Pour simplifier à l'extrême, disons que c'est le vin passerillé de la Vénétie. Le cépage s'appelle garganega, celui qui fait (parfois) des merveilles dans le soave. Chez Maule, tout est cultivé en biodynamie. Mais surtout, et c'est là que ça devient marrant, les raisins sont accrochés à des fils et séchés jusqu'au mois de février, c'est-à-dire pendant 5 mois. J'ai trouvé cette vidéo : c'est plus facile pour comprendre le truc.

La fermentation se fait ensuite  pendant 15 jours en cuve ouverte pour accentuer le brassage avec la flore naturelle. Bien évidemment, aucune levure exogène n'est ajoutée. Après la presse, le vin part vieillir dans des fûts pendant 8 à 9 mois jusqu'à un degré alcoolique compris entre 14 et 16. Non filtré, il est mis en bouteille 3 ans après la vendange. 

Et dans le verre, ça donne quoi ? On voit bien qu'il est troublard, non filtré, qu'il a une couleur de jus de chaussette. Au nez, du cassis pour l'acidité mais très vite arrive le côté poire au vin, puis la vanille. En bouche, on a des pruneaux très amers, puis un goût de whisky léger. En finale, l'acidité remonte, ce qui a pour avantage de faire disparaitre le sucré. On y trouve même quelque chose de piquant, limite pimenté. C'est un vin qui réveille ; au fur et à mesure de la dégustation, il devient droit et incisif. C'est assurément une très belle réussite.

P1220682.JPG

Ce petit texte, c'est ma participation à la 42ème édition des Vendredis du Vin. Si vous voulez participer, c'est ici et !

07:09 Publié dans Ailleurs dans le monde | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vendredis du vin, recioto, angiolino maule, venise, italie | | |  Facebook

Commentaires

c'était donc ça...

Écrit par : Michel Smith | 27 janvier 2012

Jamais je n'aurais deviné l'Italie sous ce couleurs tuilées, mais c'est un vin à goûter absolument ! L'un des 2 présentés pour ce VdV a cette couleur, mais il vient d'un peu plus loin :)

Écrit par : tiuscha | 27 janvier 2012

Ah, le recioto d'Angiolino,
un liquoreux de caractères que j'affectionne tout particulièrement (voir aussi en sec son Pico)
Merci de ces commentaires.

Lors de ma visite chez Angiolino, en novembre 2007, j'avais fait quelques photos de ses vignes et de ces claies grillagées
impressionnantes, où séchent les raisins suspendus dans les rayons du soleil...
voir là, le petit diaporama :

http://www.vigneron-champagne.com/index.php/2007/11/18/196-maule-biancara-recioto-soave

Écrit par : Francis Bd | 27 janvier 2012

Merci President
Sejour à Venise en vue dans 2 mois, je sais ou je vais passer!

Écrit par : Gorgonzola me voila | 27 janvier 2012

J'aime bien ton post et je t'aime encore plus mon loulou.

Écrit par : Olive | 27 janvier 2012

On aime aussi les vins de Maule, ancien collaborateur de Josko Gravner. Très bon choix.

Notre contribution au VDV #42 ici :
http://levindescousins.over-blog.com/article-vendredis-du-vin-42-vin-et-voyages-97483855.html
Merci pour le choic du thème,
Camilo

Écrit par : Camio | 27 janvier 2012

Chez RAP, Giovanni a de véritables petites pétites à vous faire découvrir, on en a fait l'expérience heureuse...

Écrit par : Laurent | 02 février 2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu