Avertir le modérateur

  • Comment définir un Parisien ?

    Le poète Léon-Paul Fargue, malheureusement tombé dans l'oubli depuis quelques temps, avait ciselé cette phrase dans son ouvrage, "Le Piéton de Paris", cri d'amour dédié à sa ville.

    "Le Parisien aime les livres, goûte la peinture, connait les restaurants dignes de porter ce nom".

    On était en 1939. Je ne sais pas si c'est toujours le cas pour les livres et la peinture, je m'interroge aussi grandement sur les restaurants.

    En tout cas, on notera la perspicacité du propos, en ce qui concerne la définition d'un bon restaurant. Quant à la définition du Parisien, on espère qu'elle est toujours valable, sans trop y croire.

    fargue.jpg

    (image extraite d'un bel article sur le blog Paris secret et insolite,
    elle-même récupérée sur un numéro de Marianne Magazine de 1939) 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Bibinographie 0 commentaire
  • Le meilleur fish and chips de Paris ?

    Les jours passent, les choses changent, les restaurants évoluent ; ça s'appelle la vie. Avant Versant Vins, c'était un caviste. Puis il est devenu Versant Faim, ce qui signifie qu'on pouvait y manger aussi. Après un imbroglio autour d'une possible fermeture administrative le jeudi soir (et un autre autour d'un possible changement de proprio), les choses prennent une nouvelle voie aujourd'hui. Jeanne conserve toujours la cave mais elle a épuré le manger. L'adresse devient un peu monomaniaque, et alors ? Ici on ne fait pas dans le burger comme partout. On fait dans le fish and chips et surtout, on ne le fait pas comme partout ! C'est sans doute le meilleur de ce côté-ci du Channel. Enfin, on dit ça, on s'en fout des classements.

    photo 2.JPG

    L'idée ? Travailler des filets de poissons sauvages et frais ! Forcément le résultat est tout différent des mauvais pubs ou des restaurants qui n'en méritent pas le nom. Côté frites, les pommes de terre sont elles aussi fraîches, épluchées à la main, cuites dans de jolis bains de friture. Là encore, c'est logique... Mais combien le font à Paris ? Mention spéciale à la sauce tartare, un lèche-doigt sublime.

    Et le prix ? Jugez-en vous mêmes. Dans ce coin de Paris, le marché des Enfants Rouges, anciennement bobo, aujourd'hui carrément bourgeois, l'addition est on ne peut plus serrée. Et pour ceux qui n'aiment pas le poisson, on fait aussi du poulet, des terrines maison et de jolies assiettes de fromages.

    photo 1.JPG

    J'oubliais : Versant Vins/Faim, c'est une cave aussi, pour ceux qui n'auraient pas suivi. Là aussi bouteilles choisies, vignerons naturels, prix serrés. Business as usual. La Peur du Rouge (domaine Le Temps des Cerises), un vieux blanc de Jérôme Lenoir, un Vouvray de Pinon, un Bois Sans Soif d'Olivier Lemasson comme moi ce jour-là... Pour le fish and chips, le choix est large.

    Versant Vins/Faim, 39 rue de Bretagne, dans le marché des Enfants-Rouges.

  • Le salon des vins de Rue89, c'est mieux que Meetic

    Imagine près de 800 personnes kolé seré dans un seul et même lieu ce dimanche. C'est autre chose que les speed datings dans un bar miteux avec un mec (ou une nana) qui a menti sur sa photo de profil et sur le reste...

    Note aussi qu'en ce jour, tous seront réunis pour boire un coup de vin (naturel). C'est-à-dire un truc qui symbolise la sociabilité et la joie de vivre, le partage et l'échange...

    Parmi tous ces gens, les stars seront ces vignerons merveilleux, hommes ou femmes, drôles, intéressants et excentriques. Si t'en ramenais un/e à la maison, ça clouerait le bec à ton père qui continue à boire du jaja industriel...

    Et si tu insistes bien, j'en connais un qui sera ravi de ton montrer son S&X...

    L'organisateur a même prévu un (bon) plan avec 2 filles ; l'une qui cuisine, l'autre qui parle de jus (de raisin fermenté).

    Comme pour toute party, il faut penser aux befores et aux after : cela va se passer au Lapin Blanc dans les deux cas. Il suffit de suivre la foule...

    Bref, ce week-end, je te propose plein de rencontres, et ce, sur un seul site. Non, ce n'est pas sur Meetic. C'est du bien réel, c'est à La Bellevilloise pour le Salon des Vins de Rue89 ! C'est dimanche, et pour les travailleurs du dimanche, c'est aussi lundi. Tout le programme est ici.

    salon_des_vins.jpg

    Et plutôt que parler de cul, je te propose une dernière rencontre, et pas des moindres, une rencontre avec l'Histoire. Tu n'es pas sans savoir que La Bellevilloise, c'est l'endroit où Jaurès haranguait les foules. Il a prononcé pas mal de discours au premier étage, là justement où se tient le salon. Il est mort il y a 100 ans, à quelques semaines près. Donc si tu aimes les grands hommes...

  • Tu n'as jamais mangé de foetus de canard ?

    C'est la chose la plus fofolle qu'il m'ait été donné de manger. Forcément, c'est au Vietnam. Certes devant une assiette de chien, on ne fait pas son malin. Mais là, c'est bien pire. On hésite, on se demande se qu'on fait là, on pousse des "urgh"... On tâte timidement l'affaire du bout de la fourchette.

    IMG_4692.jpg

    Je te présente hột vịt lộn. En français, on dit "balut". On en mange aussi dans d'autres pays du sud-est asiatique. Mais c'est quoi ? Ben tu n'as pas reconnu sur la photo ? Les gros yeux, le petit bec ? En fait, c'est un œuf de cane couvé entre deux et trois semaines. Le poussin est donc bien formé...

    Au marché de Hanoi, on vend l'unité autour de 15 centimes d'euro alors que des œufs "normaux" (de poule) c'est 25 centimes la boîte de dix. C'est un en-cas très prisé.

    IMG_4647.jpg

    On rentre à la maison, on le fait cuire près de 25 minutes à l'eau bouillante. On casse le truc comme un œuf dur.

    IMG_4686.jpg

    On enlève toute la coquille pour laisser apparaître le balut, somme tout un peu figé.

    IMG_4687.jpg

    On casse délicatement l'ensemble à la fourchette et au couteau. L'aspect est peu ragoûtant certes mais il se dégage en bouche un délicieux goût déjà un peu viandard avec le côté rassurant de l’œuf. C'est très bon, il faut le reconnaître.

    IMG_4691.jpg

    Et retour à la photo du début. En plus, c'est extrêmement riche en protéines. 

    IMG_4692.jpg

  • Le Nam Hai est souvent considéré comme le meilleur palace d'Asie

    Et cette photo pourrait effectivement te le faire croire.

    11.jpg

    Nous sommes sur la plus grande (et sans doute la plus belle) plage du pays qui s'étend sur 20 kilomètres. C'est d’ailleurs ici, à côté de Hoi An, que les Américains ont débarqué. Tout a bien changé.

    Une chambre au Nam Hai coûtant presque un smic français (et on a connu bien mieux pour 5 fois moins cher), on se rabat sur les cocktails au bord de la piscine. Après quelques dizaines de kilomètres en vélo, tu es un peu crado, tu pues sous les bras, il faut vraiment négocier pour qu'on te laisse t'installer là-bas, tout au bout de la rangée de parasols, face à la mer.

    1.jpg

    Ce cocktail signature, le Nam Hai Star (rhum macéré avec du sésame, jus de concombre, sirop de gingembre) tire un peu trop sur le pimenté et le porte-feuille (7,50 euros).

    2.jpg

    C'est sûr, si tu considères le cadre (l'hôtel est régulièrement cité comme le meilleur resort d'Asie) et les prix parisiens, c'est donné de chez donné.

    Mais il y manque une âme. Et le Vietnam, c'est autre chose que cela tout de même.

    3.jpg

    La carte des vins est assez catastrophique. Allez, on bouge.

  • Lẫu : le pot-au-feu vietnamien, version express

    Tu prends les aliments que tu as sous la main : poissons, viandes, légumes. Tu coupes fin.

    IMG_5216.jpg

    Un bouillon bien parfumé et frémissant, des pâtes de riz à portée de main.

    IMG_5221.jpg

    Tu plonges le tout dans la marmite, pendant quelques minutes. Puis tu te sers.

    La vie, ce n'est pas si compliqué.

    IMG_5229.jpg

    Le mieux étant de manger ce plat aux ingrédients extra-frais, en terrasse, au Vietnam, alors qu'il fait encore 25°C vers 20h.

    IMG_5237.jpg

    Et je te donne même l'adresse de l'endroit idoine, à Hoi An.

    IMG_5238.jpg

    Et c'est huit euros pour deux le repas ultra-complet avec les bières et tout.

    fin.jpg

  • Le Cao Lầu, plat du terroir vietnamien

    Le Cao Lầu, c'est le plat typique du terroir de Hoi An. Oui, les Vietnamiens aussi ont un terroir, et en ont conscience, quelle question... Ce plat, on ne peut le faire qu'ici. La pâte a cuit dans de l'eau additionnée de cendres provenant du bois de l'île de Cham (au large de la ville), donnant ainsi au féculent une couleur d'un pâle moutarde. Les légumes et les herbes viennent normalement du village de Tra Que où tout est bio. On ajoute un peu de viande.

    4.jpg

    Et donc on ne peut que le manger ici. À toutes les adresses du centre ville historique pollué par le tourisme (et encore, ça va, c'est mignon Hoi An, ce n'est pas la Grande Motte...), on préfère le Secret Garden qui porte bien son blase. Planqué. Au détour d'une rue à touristes, il faut zieuter la pancarte annonçant le restaurant. Arrivés à 14h, on est seul. On grignote le plat excitant pour 1,70 euro et vu le cadre, on en profite pour souffler.

    3.jpg
    La version ultime du mets se trouve pourtant ailleurs. Tu enfourches ta bicyclette et tu prends la direction de l'est. Quelque part entre les rizières et les étangs. Rien que ce coin mérite 3 jours d'exploration à vélo, un vrai paradis.

    Tu t'arrêtes chez Water Coconut Homestay. C'est une maison d'hôtes, tout en finesse (30 euros la nuit, pas de quoi se ruiner). Il faut demander à la femme du proprio de te préparer un Cao Lầu. Magie des ingrédients ? Magie de la cuisine familiale ? Magie de l'amour dans la casserole ? Jamais ce plat délicieux n'aura été aussi joliment apprêté. La photo ne lui rend pas un juste hommage.

    5.jpg

    Secret Garden, accès par 60 Le Loi St. ou le  130 Tran Phu St. ou encore le 71 Phan Chu Trinh St., + 845103911112, Hoi An centre.

    Water Coconut HomestayHamlet No.3, village de Cam Thanh Village, +84935927343

  • Petit quizz : sauras-tu reconnaître ces herbes vietnamiennes ?

    Pour se divertir, jouons un peu. Toutes ces herbes ont été photographiées au Vietnam, dans le village de Tra Que, dont toutes les cultures végétales ont été converties au bio.

    Alors, c'est quoi ?

    1 - ?

    IMG_4988.jpg

    2 - ?

    IMG_4990.jpg

    3 - ? 

    IMG_4991.jpg

    4 - ?

    IMG_4993.jpg

    5 - ?

    IMG_4995.jpg

    6 - ?

    IMG_5002.jpg

    7 - ?

    IMG_5004.jpg

     et question subsidiaire : 8 - ?

    IMG_5062.jpg

    Réponses :

    1 : basilic citron

    2 : fleurs de basilic citron

    3 : pok choi (à ne pas confondre avec pak choi, aux feuilles plus longues)

    4 : cive en fleur

    5 : pak choi

    6 : coriandre vietnamienne

    8 : basilic thaï

    et 9 : feuilles de patates douces

    Quel est ton score ? A moins de 8/8, un voyage au Vietnam est obligatoire !

  • Vietnam : un village entier converti au bio

    Pour qui cherche une idée dans le but d'attirer les touristes dans son joli village français, qu'il se penche sur le cas de Tra Que, charmante bourgade à trois kilomètres de Hoi An, dans le centre du Vietnam. Ici on s'est spécialisé dans les légumes et les herbes cultivés selon les principes de l'agriculture biologique, un cas unique dans le pays.

    1.jpg

    Organisé à la manière d'une coopérative, le village fournit aussi les matières premières aux quelques restaurants qui se sont opportunément montés. Car il faut dire que les touristes adorent ! Disons la vérité, entre la foule qui visite Hoi An (la ville voisine, classée au patrimoine de l'Unesco) et les quelques personnes qui s'arrêtent à Tra Que, il y a encore un fossé. Mais les touristes sont là tout de même.

    Et on y mange quoi dans ces restaurants ? Des apéros au basilic citron...

    2.jpg

    ...des banh xeo extra-frais, un genre de crêpes salées...

    3.jpg

    ...des nems légers à la carotte...

    4.jpg

    5.jpg

    ...des crevettes aux herbes...

    6.jpg

    ...des salades de papaye aux crevettes...

    7.jpg

    ...du poisson cuit en feuille de bananier... et plein d'autres choses à des prix on ne peut plus serrés. C'est sans doute l'endroit du Vietnam où on mange le mieux, si on ajoute à cela la douceur du climat et les produits de la mer qui se trouve à 2 kilomètres.

    8.jpg

    Tous les restaurants du coin (ici Tra Que Water Wheel) proposent des cours de cuisine qui durent une bonne partie de la journée : tour au marché de Hoi An, tests de reconnaissance des herbes aromatiques à Tra Que, cours de cuisine, dégustations...  

    9.jpg

    Je le répète, on pourrait l'imaginer attrape-touristes. Pour l'instant, ce n'est pas le cas, l'endroit est encore relativement préservé. Le sera-t-il encore dans l'avenir étant donné le nombre de personnes qui passent par Hoi An ? Bon, ben, il va falloir que j'y retourne...

  • Vietnam : au restaurant, le poulet est encore vivant

    A Hoi An, à la terrasse d'un resto. Rien de plus classique. On va prendre des bières, quelques légumes et des assiettes de poulet grillé aux feuilles de citronnier. Rien de plus classique.

    Ah bon, c'est un poulet entier qui est servi ? D'accord, on ne va en prendre qu'un seul, alors. Rien de plus classique. Deux minutes plus tard, un serveur arrive avec une branche de citronnier aux feuilles vert pétant ; au moins, ce n'est pas du congelé comme à Paris. Là, on est dans l'un-peu-moins-classique.

    Et ce qui ne l'est carrément plus du tout, c'est que 5 minutes après, un serveur arrive sur sa moto, un poulet sur les genoux. Vivant. Il part en cuisine. Cot-cot. 

    1.jpg

    On entend quelques cris puis plus rien. Il faut maintenant le saigner au niveau de la gorge, l'échauder, le plumer avant de le découper. La serveuse nous prévient qu'il y aura un peu d'attente. Euh, pas de problème... On oint la bête d'une préparation un peu grasse mélangée aux feuilles écrasées au mortier. Ouais, un poulet rôti, quoi...

    2.jpg

    Ce n'est pas la première fois qu'on tue ta bouffe au restaurant avant de te la servir. On sait que cela existe pour les poissons ou les crustacés à choisir vivants dans les aquariums. On verra plus tard au Vietnam ou en Chine qu'on fait de même pour les grenouilles. Mais là, on reste interloqué : un poulet arrive vivant et on le tue en cuisine ! Un poulet... Pas un petit animal, pas un truc dont il est facile de lever les filets avant de le cuire... Un poulet !

    C'est chose impossible en France avec nos normes d'hygiène drastiques. Retour de bâton : chez nous, on s'oblige au congelé, au sous-vide, au sans aspérité, au sans vie. Oui, on a presque oublié que le poulet est vivant, qu'il faut le tuer pour le manger.

    3.jpg

    Puis direction le coup de barbecue animé grâce au sèche-cheveu monté sur un pied, pour une bonne dizaine de minutes de cuisson.

    4.jpg

    Pour un résultat splendide, gourmand, ultra-frais (on peut difficilement faire plus frais). Huit euros le poulet dans ces conditions. 

    5.jpg

    Restaurant Huy Huy, à Hoi An. Tu suis la rive du fleuve après le Brother Café. Et je t'ai photographié l'adresse exacte pour ne pas me tromper.

    6.jpg

    Le lendemain, on se balade dans le coin en vélo et effectivement, on aperçoit des petits enclos où gambadent à peine une dizaine de volailles. 

  • U Café, la pépite de Hoi An

    Cuisine bio, personnel japonais, vue merveilleuse, calme enchanteur... Pas besoin de photos de la bouffe ou de la boisson, celle de la terrasse suffit.

    Pour atteindre le U Café, ce n'est pas très compliqué. Il suffit de suivre les berges de la rivière à Hoi An. Les touristes s'arrêtent aux premiers mètres et au Brother Café. Ah les cons...

    IMG_5262.jpg

    Derrière le café, commence la campagne autour de Hoi An.

    Ville du centre du pays, miraculeusement conservée après la guerre, Hoi An est aujourd'hui sacrifiée sur l'autel du tourisme. Bizarrement, sa beauté transparait tout de même. Mais la campagne environnante vaut à elle seule un séjour d'une semaine.

    U Café, Thanh Nam, Cam Chau, Hội An +84 510 3501 118.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu