Avertir le modérateur

Esquisse : on est à mille lieues d'un brouillon

Rarement d'aussi jolies chiottes auront été aperçues dans tout Paris. Comment ça, c'est subalterne ? Tu rigoles ou quoi ? Patron de resto, montre-moi tes toilettes, je te dirais qui tu es. On devrait toujours aller visiter les commodités d'un restaurant avant d'y manger. Ben, voilà, dans ce resto-là, j'ai envie de boulotter. 

12.JPG

Revenons à la salle. Thomas en salle justement et Laetitia en cuisine, aidée par Valérie, viennent de nous sortir une adresse des plus réjouissantes. Bizarrement, elle n'est pas dans les incontournables de la rentrée du Figaroscope ou autre je-ne-sais-quel-canard-vendu-aux-annonceurs. Mais 1/ ça va pas tarder et 2/ de toute façon, ce genre de canards ne s'intéresse qu'au nouveau Plaza de Ducash.

Esquisse, revenons-y, c'est le truc qu'on aimerait en bas de chez soi - c'est con, je déménage. Ici, on fait dans le simple, donc c'est très compliqué. Prenez cette terrine de pied de porc. Un charcutier - il en reste peu de véritables - se contente d'ouvrir le cellophane d'une barquette achetée à un grossiste. Ce n'est pas grave il parait, puisque la majorité des restos fait pareil. Pas Esquisse. Et dépiauter des pieds de porc ça prend du temps. Monter une gribiche aussi. Alors un peu de respect, diantre !

5.JPG

Ce soir-là, il y avait du lapin aux dattes. Gros miam !

8.JPG

Et pour arroser le tout, un des trésors de la cave : un morgon 2003 vieilles vignes de Thévenet. C'est con, vous auriez dû venir. Parce que le verre ne ment pas, c'est tout de même l'un des meilleurs vins du monde, le morgon. Les dégustateurs en costard inventent des instruments pour mesurer le printemps et mettre des mots sur tout, mais pour prendre conscience de la beauté des choses, il fallait simplement boire la quille, à ce moment-là.

Il en reste peut-être dans la cave... En tout cas, à ce que j'ai pu voir, il y a bien d'autres réjouissances au menu.

6.JPG

Et les desserts ? Fichtrement bien troussés.

9.JPG

Pour les curieux, les cartes du jour. On était à la fin août, à peine quelques jours après l'ouverture et, chose admirable, l'affaire était déjà bien en place. Et qu'on se le dise, les prix sont loin d'être délirants pour un tel niveau de cuisine.

2.JPG

3.JPG

Le point fort de Thomas, c'est de présenter quelques digestifs hors du commun, comme ce whisky de cette maison alsacienne qu'on aime tant, Uberach, mais cette fois vieilli en fût de vin du Jura, de chez Ganevat. Franchement, c'est grandiose.

13.JPG

Les soirées peuvent finir tard, autour d'un verre. Pour cela, il faut entrer au restaurant comme tu es dans la vie, avec le sourire, l'envie d'être là, la curiosité qui point. A l'image des patrons.

photo.JPGEsquisse, 151 bis rue Marcadet, 75 018, Paris, 01 53 41 63 04.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu