Avertir le modérateur

Delphi, la bière grecque que l'on boit comme du vin

test.jpg

"Il est un peu fou..." tranche Kostas Avramidis quand on lui demande pourquoi son père s'est lancé dans la bière. Pantelis, le paternel, travaillait dans la fringue et a décidé de vendre son affaire. Son grand projet, c'était de faire du vin. Seulement, c'est plus cher et plus casse-gueule. Il faut trouver les parcelles, savoir soigner les vignes, financer le chai, mettre en jeu le travail de toute une année au moment des vendanges. Quand on n'est pas un enfant de la balle, c'est très complexe.

Et puis, avec sa femme Dia Papanikolaou et son ami George Kostopoulos, ils ont rencontré par hasard Davide Zingarelli, un brasseur italien. Va pour la bière ! Ce dernier a aidé tout ce petit monde à lancer l'entreprise Elixi : il a mis au point les recettes et pensé l'organisation de la brasserie. Au départ, elle devait s'établir à une heure de là, vers Delphes et son site antique hors du commun. La famille Avramidis connaît bien ce coin de Grèce, elle possède une maison par là. Seulement, les autochtones sont très prompts à protéger leur paysage extraordinaire. On les comprend.

P4193942.JPG

Il a donc fallu s'éloigner un peu. On dit que l'eau est de très bonne qualité vers l'île d'Eubée. Alors cap sur Chalcis, à une heure de route de la capitale et autant de Delphes. Et on a gardé le nom mondialement connu, en anglais et en grec, pour la bière blonde : Delphi.

La Grèce ne fait pas pousser de houblon et le malt y est d'une piètre qualité. Il faut donc importer, le premier des Etats-Unis et le second d'Allemagne. La bière est ensuite produite de manière classique, en prenant son temps. Après sept jours de fermentation et dix de maturation, on ne pasteurise pas, on ne filtre pas, on se contente de mettre en bouteille. Le tout, à la main, du brassage jusqu'à l'étiquetage. Pour l'instant, on table sur une production moyenne de 6000 bouteilles de 75 centilitres par an.

Des bouteilles de 75 cl ? Comme des bouteilles de vin ? Exactement. Il existe aussi des demi-bouteilles qui font 37,5 cl. Comme des bouteilles de vin.

test2.jpg

Mieux, la forme de la quille rappelle une bouteille de champagne ou de prosecco haut-de-gamme. Pourquoi ? "Les Grecs pensent aujourd'hui que la bière est un simple rafraîchissement, comme un vulgaire soda. Nous essayons de changer cela. On voulait un produit de grande qualité qui soit en réalité une bière de gastronomie. Donc on s'est inspiré de l'univers du vin".

Allez, tout ça c'est du marketing ? Pas faux.

Mais dans le verre, la bière tient ses promesses. Forçant le trait à fond, le boss demande à ce que la Delphi soit consommée dans un verre à vin. C'est effectivement le meilleur moyen de développer son côté aromatique qui tranche indubitablement avec les pisses d'âne environnantes. Aromatique, mais aussi moins légère et bien plus complexe. Le parti pris est d'en boire deux ou trois verres à table, pas forcément plus. Comme le vin. "Les plus grands amateurs de Delphi sont d'ailleurs de très grands amateurs de vin."

Forcément, s'il s'agit de faire une comparaison, c'est Cantillon qui nous trotte dans la tête. Même si on n'est évidemment pas au même niveau. "On est au tout début du processus. On voudrait faire une bière de fermentation spontanée mais il faut savoir prendre son temps." 

Pour l'instant, difficile de trouver Delphi ailleurs qu'en Grèce. Il y a bien un peu d'export à New York mais cela s'arrête là. Signalons aussi une IPA baptisée Marea, très plaisante. Enfin, question vin, Pantelis ne semble pas avoir dit son dernier mot. On sent vraiment que la question le titille... À suivre.

P4244153.JPG
Et la crise grecque dans tout ça ? On en reparle bientôt.

***

ENGLISH VERSION : Delphi, a Greek craft beer we drink like wine

"He's crazy..." says Kostas Avramidis when I ask him about his father who became a beer producer. Pantelis, his father, worked in the clothing industry and decided to give up. His project was to make wine. But it's more expensive and more dicey. You have to find plots, to know how to treat the vines, how to finance a winery, jeopardize the work of a whole year at harvest time. When you have no links with the wine system, it can be very complex.

READ THE FULL ARTICLE IN ENGLISH !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu