Avertir le modérateur

Faut-il encadrer le vin naturel ?

FullSizeRender.jpg

C'est le débat de ce début 2016. Faut-il décider une fois pour toutes de ce qu'est le vin naturel ? Faut-il y accoler un label identifiable par tous ? Il suscite une attente forte auprès des consommateurs, paraît-il.

Le Manifeste du vin naturel avait déjà posé le débat, dans toute sa complexité. Avouons-le, ici, nous sommes peu friands d'une règlementation. Mark Angéli avait déjà résumé la chose. Après avoir descendu son Rosé d'un Jour, on arrivait à lire cette phrase de E.E. Cummings sur le dos de l'étiquette : "Tant que nous aurons des lèvres et des voix pour embrasser et pour chanter, qu’importe qu’un fils de pute invente un instrument pour mesurer le printemps."

Fidèles à nous-mêmes, nous sommes partisans de tourner la tête ailleurs. Et cela tombe bien, on a autre chose à faire dans la vie. Boire un coup, par exemple. Ou aller à Brême, voir le crépuscule tomber sur le port.

IMG_1341.JPG

"Il était indifférent à la politique. Lui, ce qui l'intéressait, c'était de décrire le crépuscule qui tombe sur le port de Brême."

Lien permanent Imprimer Catégories : Bibinographie 1 commentaire

Commentaires

  • Si on encadrait le vin naturel, il faudrait limiter l'usage du soufre. Et bien des cuvées de Mark Angéli seraient refusées vu les quantités, aussi "volcaniques" soient-elles, utilisées.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu