Avertir le modérateur

aint-romain combe bazin

  • Be Crémerie, be happy

    Les lecteurs vont sans doute être saoulés sans avoir bu. Je repasse souvent les mêmes plats dans les mêmes crémeries. Et bien oui, quand l'adresse est bonne, peut-être que j'en tente d'autre, mais cela n'empêche pas de retourner dans les premières. Comme à la Crémerie. Ah ça change...

    Le paradis dans l'assiette. Une burrata à l'huile parfumée, une tranche de salaisons espagnoles, un camembert et des babas au rhum. Là dessus, un énième Saint-Romain Combe Bazin 2005 du domaine de Chassorney. Le paradis dans le verre. Vraiment. Fait partie de ses vins pour lesquels on n'a pas assez de mots (30 euros). Ajoutez à celle une cuvée Griottes du domaine des Griottes, à base de cabernet-franc et sauvignon (15 euros). Miaaam, glouuu... Il ne reste plus rien dans l'assiette du coq.

    En parlant avec Serge, le patron, Olivier et moi apprenons qu'un très célèbre chef français était là, à notre place, il y a deux jours. Pas franchement le genre de mecs qu'on affectionne, mais un phare il faut le reconnaître. Il a goûté la burrata. "Addictive" selon lui. Oui, c'est exactement cela. Addictive, la Crémerie...

    cremerie.JPG

    La Crémerie, ma planque.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu