Avertir le modérateur

avant-comptoir

  • Un vouvray et un mauzac à l'Avant Comptoir

    IMG_1834.JPG

    Avant le repas chez Alfred, pause à l'Avant Comptoir d'Yves Camdeborde. Un vouvray sec sec sec de Nathalie et Christian Chaussard (You are So Fine) et un mauzac tranquille (Plageoles of course) au nez terrible de fruits jaunes que Manu et Laurent semblent avoir apprécié. Les croquettes de jambon de Louis Ospital par-dessus et moi aussi, les mots me manquent...

  • Petit luxe anti-crise #14 : une crêpe à l'Avant-Comptoir

    Les petits luxes anti-crise ? Des produits d'exception ou des bouteilles hors du commun pour une poignée d'euros. Plus d'infos sur ce lien. (Et pas de petit luxe la semaine dernière : il faut aussi savoir arrêter de consommer).
    IMG_1507.JPG

    Samedi midi, petit détour par chez Yves Camdeborde, comme souvent, pour voir ce qui change et surtout ce qui ne change pas. Pour s'approprier une énième fois les lieux avant notre second repas du soir (car il y en a eu un premier et qu'il y en aura un troisième, un quatrième...) qui se tiendra le 21 mars prochain. A suivre ici évidemment.

    IMG_1508.JPG

    Dans la galette de sarrasin, j'aurais pu mettre artichauts-parmesan. J'ai préféré une horreur gastronomique, rôti de boeuf-gruyère (4 euros). Miam-miam. Avec le banh-mi de l'autre jour, on dirait que la street food s'excite enfin à Paris. Bon, pour l'instant on se limite à deux adresses.

    IMG_1510.JPG
    L'Avant-Comptoir d'Yves Camdeborde ? Mais tout le monde sait où c'est...
  • L'Avant-Comptoir met de bonne humeur

    Juste à côté du restaurant d'Yves Camdeborde, se dresse une petite échoppe, l'Avant-Comptoir. J'avais déjà dit qu'il s'agissait d'un repaire pour l'apéro. En voici un exemple et quelques photos.

    IMG_0445.JPG

    Un verre de mâcon blanc du domaine Valette (4 euros) et deux de rouge Vin de campagne d'André Bourguet, viticulteur du côté de Béziers (2 euros), jouent les starters. Pas besoin de faire la pub du blanc. Le rouge est tannique et poivré, mais accompagne bien les tapas à la française du chef.

    IMG_0443.JPG

    A noter aussi, le très acide (moi j'adore) aligoté de Bouzeron du domaine Chanzy. On en reparlera.

    IMG_0451.JPG
    Côté nourriture, plein de petites choses qui font à peine grimper l'addition. On s'en est sorti à 28 euros à 3, avec le vin et une brochette foie gras-poivrons, des croquettes au jambon Ibaïona, un croque de queue de boeuf et sa crème au raifort, du boudin noir chaud, un croustillant de pieds de porc. J'en oublie peut-être. Beurre Bordier et cornichons à volonté. On a presque fait un repas, mais il fallait garder de la place pour la Crémerie.
    IMG_0447.JPG
    IMG_0452.JPG

    L'Avant-Comptoir, 3 carrefour de l'Odéon, 75006 Paris, 01 41 01 01 01.

  • L'Avant-Comptoir : l'avant-goût du paradis

    Pour faire patienter les heureux détenteurs d'une réservation (sept mois d'attente pour un vendredi soir pour le Comptoir du Relais côté gastro, le midi et le week-end étant une brasserie sans réservation), Yves Camdeborde a ouvert un petit espace dédié à l'apéro. On y grignote de la queue de boeuf en salade, des salaisons basques... Bref tout ce qui rend heureux.

    Au verre, nous avons pris un Mâcon du domaine Valette (4 euros). Mais à regarder la cartes des snacks bien franchouillards (3-4 euros) ou des vins de Loire (à partir de 2 euros), on se dit que l'apéro pourrait être un moyen de lutter contre la crise.

    Choppé dans les toilettes, une photo du Comptoir du Relais dans les années 1970 sans doute. Entrons dans le vif du sujet. C'est la note juste au-dessus.

    P08-01-10_21.36.JPG

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu