Avertir le modérateur

bio

  • Vietnam : un village entier converti au bio

    Pour qui cherche une idée dans le but d'attirer les touristes dans son joli village français, qu'il se penche sur le cas de Tra Que, charmante bourgade à trois kilomètres de Hoi An, dans le centre du Vietnam. Ici on s'est spécialisé dans les légumes et les herbes cultivés selon les principes de l'agriculture biologique, un cas unique dans le pays.

    1.jpg

    Organisé à la manière d'une coopérative, le village fournit aussi les matières premières aux quelques restaurants qui se sont opportunément montés. Car il faut dire que les touristes adorent ! Disons la vérité, entre la foule qui visite Hoi An (la ville voisine, classée au patrimoine de l'Unesco) et les quelques personnes qui s'arrêtent à Tra Que, il y a encore un fossé. Mais les touristes sont là tout de même.

    Et on y mange quoi dans ces restaurants ? Des apéros au basilic citron...

    2.jpg

    ...des banh xeo extra-frais, un genre de crêpes salées...

    3.jpg

    ...des nems légers à la carotte...

    4.jpg

    5.jpg

    ...des crevettes aux herbes...

    6.jpg

    ...des salades de papaye aux crevettes...

    7.jpg

    ...du poisson cuit en feuille de bananier... et plein d'autres choses à des prix on ne peut plus serrés. C'est sans doute l'endroit du Vietnam où on mange le mieux, si on ajoute à cela la douceur du climat et les produits de la mer qui se trouve à 2 kilomètres.

    8.jpg

    Tous les restaurants du coin (ici Tra Que Water Wheel) proposent des cours de cuisine qui durent une bonne partie de la journée : tour au marché de Hoi An, tests de reconnaissance des herbes aromatiques à Tra Que, cours de cuisine, dégustations...  

    9.jpg

    Je le répète, on pourrait l'imaginer attrape-touristes. Pour l'instant, ce n'est pas le cas, l'endroit est encore relativement préservé. Le sera-t-il encore dans l'avenir étant donné le nombre de personnes qui passent par Hoi An ? Bon, ben, il va falloir que j'y retourne...

  • A regoûter

    Il me faudrait un vrai amateur (et connaisseur) de bière avec qui goûter à nouveau la Cantillon, joyau de la dernière brasserie artisanale bruxelloise. Un 100 % lambic, bio de surcroît. Parfum acide-amer, couleur soleil trouble. Déroutant pour le palais habitué aux lager mais tout à fait plaisant ce sentiment de toucher à quelque chose d'élitiste. A ré-essayer et à se documenter pour mieux comprendre. (4,5 euros les 37 cl chez Caves à Bulles, 45 rue Quincampoix, 75 001, 01 40 29 03 69).

    P01-11-09_18.37.JPG
  • Un petit test pas plus con qu'un autre

    Ce matin, on presse une orange banale, de supermarché. Couleur éclatante, ils l'ont cirée ? A côté, on presse une orange bio, achetée aussi dans un petit supermarché. Couleur moins franche, plus pâle. Le premier jus comparé au second se révèle très sucré. Le second sent enfin l'agrume, avec ce côté acide qui annonce la saison automne-hiver. Depuis la révélation pour les vins blancs, complétée sur ce thème par un simple repas chez William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie, à Paris), c'est une évidence : l'avenir de la cuisine est dans l'acide.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu