Avertir le modérateur

couscous

  • Le Zerda, le meilleur couscous de Paris ?

    Présenté par la presse parisienne du miam-miam comme l'adresse incontournable du couscous à Paris, le Zerda répond présent. Semoule fine, bouillon bien sympathique, viande assurément moelleuse et très parfumée. On y a très bien mangé : interdit de faire la fine bouche, on est obligé de faire les fines gueules. Le tout accompagné d'une bière marocaine un peu amère, la Casablanca, qui vole un peu les codes du film mythique.

    zerda,couscous,bière,maroc,casablanca

    Est-ce vaiment le meilleur couscous de Paris ? Je n'en sais rien. Et les journalistes qui l'ont écrit, qu'en savent-il ? Il nous aurait fallu tous les goûter (ceux des rades, ceux des brasseries, ceux des restos spécialisés) à un instant t puis comparer, puis donner des notes, puis faire des classements... A la rigueur, je veux bien me rappeler de quelques couscous mangés à Paris ; alors là, oui, c'est le meilleur. Mais le meilleur de ceux que j'ai mangés et selon mes souvenirs. 

    zerda,couscous,bière,maroc,casablanca

    Ce qui est sûr, c'est que le couscous, un des plats préférés des Français, est plus que malmené à Paris. Il y a quelques années, on se pressait Chez Omar rue de Bretagne, pour "le meilleur couscous de Paris". Hormis des merguez d'exception, on avait été fichtrement déçu. Moralité : arrêtons de faire des classements, ce n'est pas ça la cuisine. L'assiette dépend avant tout du professionnalisme et de l'humeur du cuisinier, sans compter de la disposition du client à recevoir une telle assiette, faut bien l'avouer. Meilleur couscous, faut bien avouer que ça ne veut rien dire.

    Ce soir, c'est simplement (et c'est déjà beaucoup) un très bon couscous. Ajoutons que ce n'est pas donné (19 euros mon Zerda). Hormis la bière intéressante, il y a une belle carte de vins algériens, tunisiens et marocains : si on reste dans le conventionnel, ce sont tout de même des cuvées qu'on ne voit pas partout. A tous ces vins forts, moi j'aurais besoin de quelque chose de plus léger, de la bière ou un cabernet-franc.

    Enfin et pour être franc, la cuisine du Maghreb n'est pas celle à laquelle j'attache la plus grande importance. Sans doute ai-je tort, mais je lui préfère et de loin celle du Machrek : Liban, Syrie ou Palestine. Cela joue aussi sans doute dans le fait que couscous et tajines me font moins vibrer qu'un houmous réussi.

    Le Zerda, 15 Rue René Boulanger, 75 010 Paris, 01 42 00 25 15.

  • Que boire avec le couscous ? Du vin naturel !

    Au Tagine, j'étais sûr de faire un bon repas et de révéler une bonne adresse. D'ailleurs je ne l'ai pas vue dans beaucoup de guides ni sur beaucoup de blogs. Je savais que j'allais avoir raison, mais je ne savais pas à quel point... L'adresse m'avait été soufflée au détour d'une conversation chez Michel, aux Caves de l'Insolite. Certes elle n'est pas planquée car on est entre République et Bastille. Mais c'est une petite rue et une façade quelconque. Il faut vraiment mettre l'oeil sur la carte en vitrine pour que les papilles s'emballent : Dard et Ribo, Gramenon, Hervé Souhaut... à prix relativement doux.

    IMG_0749.JPG

    Ce midi, cap sur Il Fait Soif de Maxime Laurent. Un petit régal de fruit et de force. Arrêtons les réflexes : pourquoi un Sidi Brahim, vin de supermarché, avec le couscous ? C'est vrai que souvent il n'y a pas d'autre choix.

    IMG_0750.JPG

    C'est pas le tout de proposer du vin naturel, encore faut-il que la bouffe suive... Et là, bingo ! Je l'ai peut-être déjà dit, je ne suis pas du genre à considérer que la cuisine marocaine (ou du Maghreb en général) est la meilleure au monde. Je lui préfère celle du Proche-Orient sans doute parce que je la connais mieux, ou encore celle de l'Asie que je connais encore mieux. Mais au Tagine, j'ai été assez bluffé. Le couscous boulette (9 euros) est frais, la semoule ne colle pas et les briouats à la viande (7 euros) craquent sous la fourchette.

    IMG_0751.JPG
    IMG_0753.JPG

    Arrive ensuite l'un de mes péchés mignons, la brick à l'oeuf (6 euros). Peut-être la seule chose que je sauverai de la cuisine d'Afrique du nord. Celle-ci est extra, craquante une nouvelle fois (je soupçonne Le Tagine d'utiliser une pâte filo faite maison), l'oeuf coule, la garniture n'est pas amalgamée : elle est d'une fraîcheur absolue. Un régal !

    IMG_0758.JPG
    IMG_0759.JPG

    Les superbes assiettes proviennent de Fès, au Maroc.

    Le Tagine, 13 rue de Crussol, 75 011 Paris, 01 47 00 28 67.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu