Avertir le modérateur

florence

  • Mode d'emploi d'une soirée florentine réussie

    Tout d'abord, éviter le centre ville de Florence, la rive droite de l'Arno. Trop d'attractions, donc trop de touristes. La rive gauche bien plus appaisée concentre moins de musées, mais n'en est pas moins elle aussi un musée à ciel ouvert. Les itinéraires des groupes s'arrêtent au Palazzo Pitti, aux Jardins Boboli et à la Piazzale Michelangelo - d'où effectivement on a la plus jolie vue sur Florence... et sur le grand parking de voitures atenant.
     
    Je propose d'aller plus au sud, dans le quartier Arcetri, à 20 minutes à pied du Ponte Vecchio. Oui, ça monte. Pour l'hébergement, direction Casa di Mina, magnifique villa florentine, qui te ne coûtera pas un rein (70 euros la double). Puis en début de soirée, une petite balade. En sortant de l'endroit, prendre à droite, puis à droite au rond-point et enfin, à gauche. Arrivée dans la Via Di San Leonardo, une rue pavée à l'écart du monde. Elle slalome entre les propriétés majestueuses et les champs. On est toujours au centre de l'une des plus belles villes du monde, mais au calme, et seul. Nous voici devant la petite église San Leonardo in Arcetri.

    1église.JPG

    Allez, on continue cette petite marche, sur la droite on descend la rue en longeant les majestueux remparts. Tout en bas, tout au pied des murailles, il suffit de ne pas les franchir, de rester en dehors de la ville ancienne et de s'attabler à Enoteca Fuori Porta.

    3terrasse.JPG

    Auparavant, vous aurez pris le soin d'appeler pour réserver une place en terrasse, l'une de ces quelques tables qui donnent sur la rue descendant de la Piazzale Michelangelo justement. Pour manger avec les Italiens, choisissez un horaire tardif (21h) car si vous arrivez vers 19h, vos compagnons seront Français, Norvégiens, Américains... Bref plutôt que celle du coca-cola et des guides du Routard, nous préférons la compagnie des autochtones venus ici pour s'amuser à cette heure déjà un peu tardive. Deux minutes après la photo précédente, tout était complet.

    L'assiette très belle, très fraiche, aiguise l'appétit. On commence par des gnocchis italiens (c'est-à-dire hors du commun), puis on rétrograde vers la charcuterie fine d'un boucher choisi et la petite mozzarella aux légumes grillés. Puis une envie de tagliatelles al ragù, la vraie bolognaise, un plat englouti si vite qu'il a manqué du temps pour dégainer l'appareil photo et immortaliser la chose.

    4gnocchis.JPG

    4saucisson.JPG

    5mozza légume.JPG

    Et on boit quoi ? Ah, mon pauvre enfant... Que la vie est dure. On se fait plaisir, à petits prix comme toujours en Italie. Comme souvent dans les belles maisons transalpines, on trouve à la fois des choses classiques et du hors norme. Damijan, Gravner, Radikon... Certains choix peuvent s'avérer impossibles.

     6carte vin.JPG

     Comment trancher ? En suivant cette intuition : buvons ce que l'on a le moins de chance de retrouver en France. Dans ce cas, c'est facile : le vin de Saša Radikon, le fils de Stanko, grand maître du vin orange. Cette bouteille, un pinot grigio ramato 2010, je ne l'avais jamais bue. On avait bien tâté du fiston Radikon à Venise, mais pas la même cuvée, et la claque c'est maintenant.

    vin face.JPG

    La couleur, tout droit sortie d'une palette d'un peintre italien, laissait déjà présager quelque chose d'exceptionnel. Avons-nous déjà vu telle couleur en France ?

    verre.JPG

    Le nez rassemble des trésors oxydatifs ; la bouche les oublie, préférant la gourmandise d'un fruit mûr. C'est vraiment une immense bouteille, sans doute la plus exceptionnelle (bis !) bue en 2013... A 36 euros sur table, on demanderait son rond de serviette dans ce petit resto sans prétention.

    vin derrière.JPG

    Là, je suis sympa, je donne les éléments pratiques (hôtel, itinéraire, resto, bouteille...). Mais le plus extraordinaire réside dans l'atmosphère ravie de ce soir. Et rien évidemment ne peut transcrire cette ambiance. Après un tel coup derrière la tête, une seule possibilité : se résigner à entrer dans la vieille ville car débarrassée de la foule, puis prendre à gauche, puis prendre à droite, puis longer les rives de l'Arno, puis...

    remparts end.JPG

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu