Avertir le modérateur

glace

  • Venise : deux versions de la glace artisanale à la pistache

    A ma gauche, Lo Squero près de l'Accademia (Fondamenta Nani 99, Dorsoduro). Fondante, assez sucrée, bien verte (du colorant ?), au terrible goût de pistache, presque trop fort. A déguster dans un cadre idyllique : juste en face, au bord du canal et au pied de l'église san Trovaso.

    P1170929.JPG

    A ma droite, Alaska juste au nord des Frari (Calle Larga dei Bari 1159, Santa Croce). Plus blanche, avec des morceaux de pistache qui semble torréfiés, douce et de consistance plus salivaire et moins chère que la précédente. On la mange où on peut. Mais pas grave : c'est sans doute ma préférée.

    P1180692.JPG
  • La crème glacée dont les tannins fondent

    Ester Kitchen parle pas mal de la glace au sésame noir de La Mère de Famille, dans le IXe arrondissement. Vu notre attachement pour cette petite graine depuis nos voyages en Asie et passant ce mardi devant la vitrine de la vieille confiserie, je n'ai pas pu résister. Les deux boules à trois euros, presque un prix d'ami.

    IMG_0256.JPG

    Certains vont dire beurk ! je les entends déjà. Tant pis pour eux, ils vont à nouveau passer à côté de quelque chose d'assez ahurissant. Oui on dirait du bitume, du ciment : le sésame noir n'allait pas donner quelque chose de jaune ou de rouge.

    En bouche, la crème glacée se confond avec un parfum éloquent de sésame noir. Son côté pâteux (qui pourrait rappeler le tahiné de sésame doré) entraîne en fait une réaction gustative proche d'un vin rouge : la glace a quelque chose comme des tanins qui viennent recouvrir la base des dents. Peu courant mais aussi assez addictif.

    IMG_0258.JPG
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu