Avertir le modérateur

montlouis

  • Un lubrifiant naturel

    Certains jus te font oublier la fatigue. De retour d'un voyage en Asie (on en reparlera bientôt), on fait une petite halte chez En Vrac, au marché de l'Olive. Victime d'un décalage horaire de 7 heures... Le hasard nous fait découvrir ce Jus Brifiant, un pétillant naturel à base de gamay fait du côté de Montlouis par Julien Prével. Le verre pue amoureusement le coing - qu'on ne se méprenne pas, c'est un compliment chez moi. C'est frais, un peu citronné aussi. D'ailleurs le niveau de liquide dans la bouteille descend aussi vite que la cote de popularité de François Hollande. On est bien. Et c'est 13 euros à emporter.

    photo (1).JPG

    On est bien malgré l'amateurisme qui règne ce dimanche chez En Vrac. Autant le choix des bouteilles nous ravit, autant les rayons du soleil qui fouettent les quilles naturelles c'est moyen. Autant les prix ne nous semblent pas excessifs, autant l'assiette fait grise mine. Autant le service semble cool, autant il est à côté de la plaque, n'ayant pas grand-chose au frais alors que la météo est au rosé, ou ne sachant pas nous renseigner sur ce qu'il y a en stock. Autant les conserves sont d'exception, autant le lait utilisé provient du hard-discounter Dia. Autant le café est servi dans des tasses L'Arbre à Café, autant le serveur recharge la machine avec du Lomi (ce qui est très bien aussi, mais ce n'est pas L'Arbre à Café). Bref difficile d'y voir clair et le décalage horaire n'y est pour rien.

    Malgré tout, le vin, superbe, fluidifie le retour à Paris.

  • Le dessert incontournable du Siffleur de Ballons

    Retour au Siffleur de Ballons pour grignoter un petit morceau. Notamment cet exceptionnel gâteau de riz "façon grand-mère". Cinq euros seulement pour un dessert authentique loin des cochonneries habituelles dont le prix au kilo avoisine celui du caviar. Evidemment, il est déjà entamé au moment de la photo...

    IMG_2943.JPG

    Sur la photo c'est un montlouis de Xavier Weisskopf un peu frais. Sinon avec le plat, ce fut Grand Largue 2009 de Philippe Wies, vigneron à Maury. Malheureusement un peu fermé ce soir-là mais chaleureux : c'est dommage, ses vins sont souvent assez bluffants. On y reviendra vite !

  • Bistrot Paul Bert : enfin un vrai tiramisu

    La cuisine n'est pas une science exacte ni répétitive. Pour preuve ce nouveau déjeûner au Bistrot Paul Bert. Parenthèse : il faut vraiment que j'y aille aussi un soir tester le menu à 34 euros.

    J'ai trouvé ces plats du jour un ton en dessous par rapport à ce qu'on avait goûté l'autre jour. Inspiration du chef, travaux des cuisiniers mais surtout humeur personnelle : tout n'est jamais égal. Heureusement.

    J'ai tout de même très bien déjeûné dans ce qui est sans doute le meilleur rapport qualité-prix du midi à Paris. Salade de groin de cochon, joue de boeuf au légumes nouveaux (exquis petits pois) et le meilleur tiramisu jamais goûté au restaurant. Pas à l'abricot, ni aux cerises, ni à la fraise Tag***, ni au pop-corn, ni à la roquette... Un vrai tiramisu, fondant, crémeux et caféiné.

    Alors ? Un ton en dessous vraiment ? Ah ben, peut-être pas en fait.

    P03-06-10_13.17.JPG
    P03-06-10_13.34.JPG
    P03-06-10_13.54.JPG
     
    Question vin : un superbe blanc de chez Lise et Bertrand Jousset, domaine LB à Montlouis. Sec, minéral, incisif. Mais pas plus d'infos... A re-goûter d'urgence. Puis une désormais célèbre Poignée de Raisins de Gramenon, en Côtes-du-Rhône.

    Bistrot Paul Bert, 18 Rue Paul Bert, 75011 Paris, 01 43 72 24 01.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu