Avertir le modérateur

muscat de rivesaltes

  • La tarte aux mirabelles de Mme Maigret

    A Paris, souvent on s'échange les potins futiles. Ou on égrène les people qui habitent son quartier. J'ai maintes fois croisé Vincent Delerm venu rendre visite à son père Philippe, la fille d'un ancien président de la République, Romain Duris, le réalisateur Olivier Marchal, des comédiens de second rang ou quelque actrice oscarisée désormais résidente aux Etats-Unis.

    Mais j'ai appris récemment qu'une vraie star résidait à deux pas de chez moi. Quelqu'un de mondialement connu, une personnalité inter-générations comme disent les pubards. Quelqu'un qui va paraître has been à la majorité, mais tant pis.

    Au 130 du boulevard Richard-Lenoir réside le commissaire Maigret. Aucune plaque, aucun graffiti ne vient saluer la mémoire du personnage de Georges Simenon, génie de l'écrit. Pourtant, on ne compte plus les romans-épisodes où le célèbre enquêteur rentre dîner chez lui, à deux pas de chez moi.

    IMG_0272.JPG

    Pourquoi Simenon a-t-il situé le domicile de Maigret ici ? Je n'en ai aucune idée. A quoi pouvait ressembler cette maison ? Aucune idée. Ce que je sais, c'est que notre homme était fin gastronome. Aux fourneaux du 130, Mme Maigret le régalait de plats (presque oubliés) comme un ris de veau ou une tarte aux mirabelles.

    Dans un de mes livres de chevet, Room Service, Sébastien Lapaque et Yves Camdeborde interprètent la tarte aux mirabelles qu'aurait pu servir Mme Maigret. Une pâte bien présente (200g de farine, 1 oeuf, 100 g de sucre, du sucre vanillé, 100 g de beurre), un appareil pointu (500 g de mirabelles, 3 oeufs, 120 g de sucre, 50 g de poudre d'amandes, 80 g de farine, 50 cl de lait, épices). Et une touche finale à imiter : fabriquer un caramel parfumé (100 g de sucre, 2 cl d'eau, 10 g de beurre, épices) qu'on laissera durcir sur un papier avant de réduire en miettes et de le saupoudrer sur la tarte encore tiède.

    Ma proximité géographique avec Maigret, ma proximité de Lorrain avec la mirabelle, ma proximité intellectuelle avec le duo d'écrivain-cuisinier : tout concourt à me lancer à l'assaut de cette tarte.

    Après avoir laissé l'appareil épaissir comme un sabayon ou une béchamel (exercice périlleux mais la recette complète est dans le livre), la tarte cuit une demi-heure au four. Je n'ai utilisé que la moitié du caramel, je ne voulais pas surcharger le dessert. Le résultat est assez surprenant à l'oeil. Déjà, la pâte me semble parfaitement cuite.

    IMG_9925.JPG

    Encore plus fort, le fruit me semble vraiment attirant.

    IMG_9937.JPG

    Vraiment vraiment attirant. Les petites taches noires proviennent du mélange d'épices (une pincée de cannelle suffit aussi) utilisée dans le caramel.

    IMG_9923.JPG

    Bref, visuellement cela semble réussi.

    IMG_9938[1].JPG

    Moi qui n'aime pas les vins sucrés, j'ouvre même un muscat de Rivesaltes de la Coume du Roy (2006). Il se trouve être plus excitant que je l'imaginais : le sucre n'est pas trop explosif. Une certaine acidité, voire une amertume revigorante règne encore.

    Avec ce joli vin, goûtons la tarte. Tout cela s'annonce assez sympa. Résultat : plouf, plouf, plouf... Pour une fois, je ne vais pas mettre en cause mon four, il a bien fonctionné. La pâte est trop épaisse (au moins un quart de la tarte) et la mirabelle s'efface trop. En revanche, l'appareil se révèle assez goûtu, le tout n'est pas trop sucré et je suis sûr que j'aurais dû mettre tout le caramel (qui d'ailleurs était la révélation de cette recette). Mais l'ensemble est trop lourd.

    Note pour plus tard : refaire de même sans la pâte et avec des abricots bien acides. Ou alors laisser cela à des pros. La cuisine et encore plus la pâtisserie, ce n'est pas pour les amateurs. Mme Maigret, pardonnez-moi...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu