Avertir le modérateur

panetier

  • Un flan sur le pavé parisien

    Quand il pleut et qu'on aborde le mois de février, l'âme a besoin de se rassurer. C'est l'époque des pots-au-feu, des gibiers, du lièvre à la royale. De passage à la Librairie Gourmande (pour changer), la rue du Mail m'ouvre les bras et me conduit directement au Panetier, rue des Petits-Pères, un coin perdu du IIe arrondissement.

    Une soudaine envie de flan bombé sur le milieu me déleste de 2,10 euros. Dans le top des flans de Paris, il n'est pas mal classé : 11e ou 12e selon le Figaroscope si je me souviens bien. Dur, dur de bosser au Figaroscope se dit-on souvent avec Olivier. Passer sa vie à tester les mojitos, les Paris-Brest ou les flans...

    P02-02-10_14.12.JPG

    Rien bu avec. Dommage. Un gewurztraminer léger aurait fait digérer ce flan oeufé. On sent bien la poule qui est derrière tout ça. On n'est pas sur le fruit ici, mais plutôt sur l'oeuf. Un peu lourdaud mais heureusement peu sucré : ainsi le ventre ne subit pas si longtemps cette sensation de trop-plein. Artisanal et frais, le flan se décolle facilement de la pâte et n'est pas replié sur lui-même. De plus en plus rare.

    Au Panetier, 10 rue des Petits-Pères, 75002 Paris, 01 42 60 90 23. Le Figaroscope adore aussi son jambon-beurre.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu