Avertir le modérateur

roellinger tour

  • Cancale, 1ère étape du Roellinger Tour : dormir face à la baie

    Quelques explications sur le Roellinger Tour, c'est par ici.
    1.JPG

    A quoi reconnait-on qu'on est chez Olivier Roellinger ? Même les places de parking portent le nom d'épices...

    2.JPG

    Le cottage Les Rimains est suspendu au-dessus du sentier des Douaniers (GR 34) dans un coin plutôt sauvage. Le bâtiment renferme 4 chambres mais il y a aussi possibilité de louer des gîtes autour mais ça semble un peu moins classe.

     

    3.JPG
    L'endroit s'avère très calme, juste le cri de quelques mouettes et le bruit de quelques bateaux. Pas de réception à proprement parler, plutôt un comptoir et une armoire qui renferme quelques épices et tisanes maison.
    4a.JPG
    4a (2).JPG

    La chambre "muscade" au rez-de-chaussée.

    6.JPG
    7.JPG

    Lieu parfait pour se planquer.

    7 1.JPG
    8 3.JPG
    10.JPG

    Avec vue sur toute la baie du Mont-Saint-Michel.

    11.JPG
    12.JPG

    Deux petites fraises bretonnes et un sachet d'épices.

    14.JPG

    Mais surtout, surtout : une petite fiole de sherry (xérès). Vous en connaissez beaucoup des hôtels qui vous accueillent comme ça ? Bu le soir même. C'est un poil oxydé, très long en bouche, vraiment sur des fruits blets.

    15.JPG
    Cottage Les Rimains, 62 rue des Rimains, 35260 Cancale.
  • Cancale, 5ème et dernière étape du Roellinger Tour : une douceur à Grains de Vanille

    Quelques explications sur le Roellinger Tourc'est par ici.

    Allez, pour la route, une petite pâtisserie chez Grain de Vanille, qui dépend aussi d'Olivier Roellinger.

    IMG_7462.JPG
    IMG_7463.JPG
    IMG_7464.JPG
    IMG_7470.JPG
    IMG_7471.JPG
    IMG_7473.JPG

    On se pose dehors pour un pain d'épices citron-pistache et un petit kouign-aman aux framboises.

    IMG_7475.JPG
    IMG_7476.JPG

    Et je reviens sur les merveilleuses glaces goûtées la veille au soir au Coquillage. La vanille maison est, je l'ai déjà dit, incroyablement pure : c'est le qualificatif parfait. A noter que tous ces desserts sont relativement peu sucrés. A chaque bouchée, on est vraiment sur un parfum plus que sur une sentation moelleuse. Bon par contre, on est aussi sur la sensation beurrée. Normal, c'est la Bretagne.

    IMG_7481.JPG
  • Cancale, 4ème étape du Roellinger Tour : une visite à l'Entrepôt

    Quelques explications sur le Roellinger Tourc'est par ici.

    Heureusement que les poudres d'Olivier Roellinger s'achètent désormais à Paris, sinon mes valises auraient été chargées au retour de Cancale. Dans cet entrepôt-laboratoire, on trouve les mêmes produits que dans la capitale (à l'exception peut-être des huiles, vinaigres spéciaux...) mais ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas y jeter un oeil. C'est ici qu'il cuisinait à l'époque des troizétoiles du petit livre rouge.

    IMG_7332.JPG
    IMG_7345.JPG
    IMG_7350.JPG
    1.JPG
    1 1.JPG
    3.JPG
    4.JPG
    5.JPG
    2.JPG
    6.JPG
  • Cancale, 3ème étape du Roellinger Tour : le petit-déjeuner magique aux Rimains

    Quelques explications sur le Roellinger Tourc'est par ici.

    Après un bon repas, il y a pire comme endroit pour se réveiller. Quand je disais que Cancale était devenu un petit paradis...

    IMG_7318.JPG

    Bon, on mange quoi ? Croissant, feuilleté à la rhubarbe, jambon fermier, tome de Bretagne... On ne fait pas dans le All-Bran. Le beurre au lait cru de Pascal Beillevaire est encore là, on va finir par manquer de pain.

    IMG_7320.JPG

    Et ce petit yaourt ? Le P'tit Gallo nature, grosse star de la laiterie bio La Janaie en Ille-et-Vilaine, fondant à souhait. Tout chez Roellinger respire le développement durable, le bio, le locavore, le respect des espèces de poissons en voie de disparition... Comme quoi c'est bien plus que bobo, c'est bourgeois aussi. C'est inévitable surtout.

    IMG_7321.JPG

    Et par la fenêtre passe un joli bateau. Bon, ça c'est la minute poétique, mon côté grands espaces, grande prairie...

    IMG_7325.JPG

    Tiens, mais c'est marrant, y a des privilégiés qui prennent le petit-déj dans le jardin. Salauds ! Mais ce sont les journalistes japonaises croisées hier soir. Mais... mais... tu as vu qui leur sert le café ???... J'y crois pas...

    IMG_7325a (2).JPG

    Sur ma photo de paparazzi, on ne voit pas grand-chose. Pourtant c'est bien Olivier Roellinger lui-même qui sert le café, raconte ses mélanges d'épices, disserte sur l'importance du Mexique dans l'histoire de la vanille, insiste sur la méthode de production de son vinaigre breton (avec vieilles pommes et vieux cidre), tente de faire comprendre le rôle de la lune dans les marées, lève le voile sur l'acide malique contenu dans les pommes, explique la tradition du trou normand... Derrière notre fenêtre ouverte, je prête l'oreille sans rien dire, comme on écouterait derrière une porte. Les Japonaises mesurent la chance qu'elles ont d'entendre les secrets de la cuisine bretonne qu'une écrasante majorité de Français ne connait pas. Un moment d'exception, à l'image d'une répétition d'un opéra de Puccini à la Fenice.

  • Olivier Roellinger fait bouillir la marmite cancalaise

    Petite introduction pour que chacun comprenne de quoi on parle et avant d'entamer le "Roellinger Tour"...

    Ce petit séjour à Cancale a pour but de voir comment l'un des plus grands chefs français, Olivier Roellinger, a transformé la ville. Depuis qu'il a abandonné ses trois étoiles Michelin, Olivier Roellinger colonise Cancale. Mais des colonisations comme celles-là, pas besoin de disserter longtemps, on aimerait en voir plus souvent. Question gourmandises au mètre carré, Cancale (un peu plus de 5 000 habitants) est l'une des villes où l'on mange le mieux en France : c'est indéniable. Les commerces de bouche ou les adresses déjà citées ci-dessous en témoignent et doivent leur vitalité à Olivier Roellinger. Mais plus précisément, Roellinger à Cancale, ça représente quoi ?

    A la grande époque du petit livre rouge tout puissant, Olivier Roellinger cuisinait dans les Maisons de Bricourt. Le lieu est aujourd'hui devenu son entrepôt-laboratoire où il invente poudres et mélanges d'épices tout en vendant poivres et vanilles hors du commun.

    IMG_7332.JPG

    Son restaurant, Le Coquillage, il l'a délocalisé à 5 kilomètres de là dans un lieu magnifique, le Château Richeux. Conscient de la qualité de la cuisine, le Michelin a remis le couvert (une étoile).

    IMG_7268.JPG

    Revenons dans le haut Cancale. Roellinger est aussi partenaire de la superbe boulangerie-pâtisserie Grains de Vanille.

    IMG_7461.JPG
    Et a ouvert des chambres d'hôtes assez luxueuses (Les Rimains) avec vue à 180° sur la baie du Mont-Saint-Michel.
     
    IMG_7256 a (3).JPG

    Vous en voulez encore ? Une école de cuisine, un salon de massage... Bon nous n'avons pas tout testé, nous nous sommes cantonnés aux quatre adresses photographiées. Cancale est devenu un petit paradis, je vais y revenir en long, en large, en travers, en diagonale, par en-dessous et par au-dessus. Dernière chose que je vais préciser mais c'est évident pour moi : je ne relate pas ici de voyage presse ou d'invitation pour je ne sais quelle raison. J'ai tout payé.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu