Avertir le modérateur

spritz

  • Un spritz à l'artichaut et au crémant de Bourgogne

    A l'instar des tubes musicaux de l'été, il est des boissons qui résument bien un moment. On les boit au hasard et souvent. Au hasard des jours et souvent au même endroit. Cet endroit, c'est L'Entrée des Artistes, bar à manger plutôt sombre, adossé au Cirque d'Hiver. Et cette boisson, c'est un spritz un peu inhabituel.

    1.JPG

    Ce soir-là, en entrant dans le bar, j'ai tout de suite eu l'oeil attiré par une bouteille. Foin des spritz à l'Aperol (sucré) ou au Campari (amer)... Place au spritz al Cynar, une liqueur d'herbes dominée par l'artichaut, ce que l'amer a de meilleur (avec un peu de sucre tout de même). De ce côté-ci des Alpes, c'est extrêmement rare dans les bistros. Au barman japonais qui officie ce soir, on demande donc s'il est possible de nous faire ce fameux cocktail.

    photo 4.JPG

    Après quelques minutes, le maestro sert une boisson des dieux. Mais comment fait-il ? Impossible que ce soit du Cynar, du prosecco et de l'eau pétillante comme pour tout spritz classique... Bien sûr, la patte du pro sait fatiguer les glaçons ou mettre en valeur une rondelle de citron. Mais il n'y a pas que ça.

    La solution la plus simple consiste à poser la question à notre homme. La réponse est claire. Cynar, vin pétillant et juste un trait d'eau pétillante. Donc on n'est pas dans le traditionnel un tiers/un tiers/un tiers. Mais quand même, l'ensemble n'est absolument pas lourd... Reste à savoir quel vin est utilisé. La solution la plus simple consiste à poser la question à notre homme. La réponse est claire. Et là, on est un peu sur les fesses... Crémant de Bourgogne rosé Brut de Julien Guillot (Vignes du Maynes), une sacrée tronche ! Ouais, c'est facile en fait la cocktailogie avec de tels ingrédients...

    vin.JPG

    Evidemment que cette science n'est pas facilement accessible. Mais le point central, comme pour toute recette de cuisine d'ailleurs, c'est de mixer avec les meilleurs produits. La gamme de L'Entrée des Artistes fait saliver, les plus excitants m'ont paru sortir du catalogue de la branche spiritueux de La Maison du Whisky.

    fin.JPG

    L'Entrée des Artistes, 8 rue de Crussol, 75 011 Paris, 09 50 99 67 11.

  • Venise : grignotage dans un bistro au hasard

    A la recherche de polpette (boulettes), de tartines et de spritz, j'entre dans un bistro au hasard (chose que l'on déteste). Je n'ai plus l'adresse précise mais on est juste en face de l'église sur le très calme Campo San Giacomo dall'OrioSanta Croce). Tout vibre, bouge, virevolte dans le bistro. Et ça a une sacrée gueule...

    P1180687.JPG
    P1180690.JPG
  • Venise : deux boissons locales

    En Vénétie, il n'y a pas que le spritz... Ainsi la bière, comme partout. Sauf qu'on aurait pu imaginer que les marketeurs avaient juste écrit"Venezia" sur un breuvage infâme. En fait, non, pas ici. Chez Nono Risorto, adresse que les habitués partagent avec les touristes, la Birra Venezia est un peu plus intelligente que ça. Une production qui n'a rien à voir avec les grands noms question quantité pour ce breuvage de fermentation haute et qui plus est, sans conservateur. Un joli goût acidulé plus percutant qu'une lager traditionnelle.

    P1180034.JPG

    Quant au sgroppino, c'est la version shakée du colonel (sorbet citron et vodka) avec un peu de prosecco. Bien doux et pas complètement con, à la fois dessert et digestif.

    P1180037.JPG
  • Venise : Al Merca, le bar à vin naturel tel qu'on le rêve

    Mais c'est quoi cet attroupement ? Une manif anti-Berlusconi ?

    P1170849.JPG

    Ouais, si tu veux mon pote. C'est l'anti bling-bling à l'italienne : ça s'appelle Al Merca. Un bar entre 4 planches, t'es obligé de boire dehors, c'est juste un comptoir en fait et toutes les classes sociales s'y pressent. Et ils servent quoi ? Du spritz comme partout à Venise mais aussi des vins naturels italiens absolument incroyables. Le bar qu'on voudrait avoir en bas de chez soi à Paris, à Metz, à Hong-Kong... Les Vénitiens ont décidément beaucoup de chance.

    P1170848.JPG

    Un bar à vins naturels ? Avec tous ces jeunes ? Et oui, les jeunes Vénitiens semblent avoir plutôt bon goût question quilles.

    1.JPG

    J'étais alors à la recherche des superbes pinards d'Angiolino Maule (La Biancara), lorsque je tombe sur son rouge qui trône sur l'ardoise d'Al Merca. J'avoue ne pas forcément connaître les autres, de toute façon c'est le "non filtrato" qui me fait les yeux doux.

    2.JPG

    Roule, ma poule pour le Rosso Masieri dudit Maule.

    3.JPG

    Je n'avais jamais bu de merlot comme ça... Son petit côté pétillant s'assagit vite. Nez de fruit rouge amer, extraordinaire buvabilité. Bref un vin de copain comme on en fait rarement mais comme les amateurs de vins naturels en boivent beaucoup. Même s'il est un peu plus fin, un peu plus évolué. Une belle rencontre.

    4.JPG

    Je suis retourné plusieurs fois chez Al Merca pour goûter à nouveau le Rosso Masieri, boire un spritz ou tester d'autres quilles hors du commun. Comme les blancs naturels dont le choix est encore plus impec'.

    5.JPG

    Ainsi le cépage Ribolla Gialla du superbe domaine Radikon (tout à l'est de l'Italie) nous a clairement emballé malgré (grâce à ?) ses 6 euros. Une couleur de cidre bien fermenté, un nez explosif, une bouche typée Jura.

    6.JPG

    "Les Italiens sont des Français de bonne humeur" aurait dit Jean Cocteau. Il a dû venir boire un coup chez Al Merca pour lancer une phrase aussi perspicace.

    Al Merca, Campo Bella Vienna 213, San Polo. A 30 mètres du Rialto et pourtant aucun touriste...

  • Venise : initiation à Puccini et au Campari à la Fenice

    P1170748.JPG

    Sous les dorures de la Fenice, ma gorge se noue. Venu visiter le théâtre maudit, j'assiste par hasard à une répétition. Et pas un truc d'opérette : La Bohème de Puccini, rien de moins. Nous sommes mi-février et l'opéra sera à l'affiche pour le Carnaval de Venise tout le mois de mars. Sur scène, la soprano coréenne Lilla Lee (dans le rôle de Mimi) obéit aux doigts du chef d'orchestre sans baguette qui ne prend appui que sur la pianiste à sa droite. Le metteur en scène caché dans la salle surveille tout son petit monde. Une demi-heure de musique éblouissante dans un endroit hors-du-commun.

    P1170747.JPG

    13 heures sonnent, la troupe s'en va, nous aussi. Ce n'est pas parce qu'on est estomaqué qu'il ne faut pas remplir nos estomacs. On se dit qu'on va finir la visite fissa, sortir dans la rue et s'enfiler la première part de pizza venue. Mais en suivant le mouvement, on atterrit au foyer de la Fenice, à l'étage en-dessous. C'est la cantine améliorée des théâtreux, où mange la troupe lors des répétitions. Quelques touristes égarés s'y arrêtent, la majorité passe son chemin. Et comme souvent, la majorité a bien tort.

    P1170754.JPG

    A côté des chanteurs et du metteur en scène, on se paie un très bon grignotage pour une poignée d'euros avec les cicchetti, les tapas locaux. Quelques bouchées de sandwichs au pain de mie sans croûte (les tramezzini) ou des carrés de foccacia. C'est bon, frais, avenant, excitant... Nos gorges et nos estomacs se dénouent très facilement.

    C'est aussi l'occasion de parler enfin du spritz, l'apéro star de toute la Vénétie et réalisé ici dans les règles. Une multitude de dosages existe bien que la plupart des bistrots oublie le prosecco (le vin pétillant local) pour se tailler une marge plus importante. La recette de base : 1/3 d'apéritif amer (Campari, Aperol, ou Cynar), 1/3 de prosecco et 1/3 d'eau gazeuse. Question apéritif amer, c'est comme le rock and roll, il y a des chapelles et chaque chapelle a ses disciples. A chacun selon ses goûts. Le moins répandu, le corsé Cynar (prononcez "tchinar"), une liqueur à base d'artichaut ; le célèbre Campari le plus plus amer et assez alcoolisé (25°). Attention à ne pas oublier le troisième, le très populaire Aperol, bien plus rond et moins fort (11°) donc plus facile à boire, ce qui explique son succès. Ici tentons les extrêmes : le brun Cynar et l'Aperol plutôt orange. Le Campari quant à lui est bien rouge. Reconnaître un spritz à l'oeil nu, c'est en réalité très facile.

    P1170750.JPG

    P1170751.JPG

    Parenthèse hors des temps modernes dans l'enceinte du plus bel opéra du monde.

    P1170760.JPG

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu