Avertir le modérateur

tf1

  • MasterChef sur TF1 ce soir : l'occasion de reparler d'Yves Camdeborde

    Ce soir à 20h45, TF1 diffuse le premier épisode de son grand concours culinaire, MasterChef. Le concept pas forcément novateur (car déjà organisé depuis 1992 sur la BBC) correspond un peu à une Nouvelle Star de la cuisine. 18 000 candidats amateurs se présentent avec une recette personnelle et une centaine est retenue. Selon l'AFP, MasterChef sera diffusé pendant 10 à 12 semaines tous les jeudis. Le vainqueur empochera 100 000 euros, six mois de cours de cuisine chez Lenôtre et un livre avec ses recettes.

    Si j'en parle aujourd'hui, ce n'est pas pour faire de la pub à TF1, loin de là. Mais simplement parce que le jury me semble cette fois de grande qualité : Frédéric Anton (chef trois étoiles du Pré Catelan), Sébastien Demorand (journaliste) et Yves Camdeborde (chef du Comptoir du Relais).

    Comme beaucoup de passionnés de bouffe, nous n'avons pas attendu une émission de TF1 pour aller chez Camdeborde. Et nous n'avons pas besoin de la télé pour nous émerveiller...

    P08-01-10_21.36.JPG
    Le Comptoir de l'Odéon il y a quelques dizaines d'années...

    Pour ceux qui n'auraient pas suivi, le Comptoir du Relais d'Yves Camdeborde est en quelque sorte un 3 étoiles sans les étoiles. Ni le cérémonial un peu daté, ce qui permet d'alléger l'addition.

    Depuis des années, la presse spécialisée a salué Camdeborde, à La Régalade puis au Comptoir, comme le pape de la "bistronomie" : une cuisine aux plats classiques de bistrot alliée à des produits et des techniques dignes des plus grandes tables. Vu sa popularité (bien avant l'émission déjà), il faut s'y prendre à l'avance pour réserver, chaque soir de semaine, ce fameux menu imposé à 50 euros. Avec Olivier, nous avions attendu sept mois avant de dégoter cette table en janvier dernier. Avec un sublime lièvre à la royale et un plateau de fromage, royal lui aussi.

    P08-01-10_21.45[02].JPG
    P08-01-10_22.14.JPG

    Cette version troizétoiles du Comptoir du Relais se cantonne aux soirs de semaine. Le reste du temps (le midi en semaine, les week-ends et durant la période estivale), le lieu se transforme en brasserie gourmande. Pas de menu imposé, une carte variée, des vins au verre plutôt abordables. Toujours avec le souci de privilégier les bons produits, les bonnes cuissons et un amour certain du terroir français. Mes deux derniers repas de midi ont vu défiler poireaux vinaigrette, parmentier de queue de boeuf, baba au rhum et oeufs mayo, carpaccio de tête de veau, riz au lait crémeux.

    IMG_0088.JPG

    Enfin, à gauche de la salle principale, notre homme a repris une ancienne crêperie pour en faire un fast-food gourmand, L'Avant-Comptoir. Superbes paninis, sandwichs et crêpes, planches de tapas à la française (saucisson Ibaïona de chez Ospital, charcuteries béarnaises du frère Camdeborde,...) avec des petits vins rigoureusement choisis (2 euros le verre de blanc de Loire d'Olivier Lemasson : introuvable à ce prix-là dans ce quartier-là). Un bel endroit pour un apéro entre amis ou pour patienter avant d'avoir une table au resto d'à côté.

    Alors pour une fois ce soir, on va jeter un oeil sur TF1 pour voir ce qu'il en est. En espérant garder encore un peu pour soi cette adresse déjà extrêmement courue. Pour pouvoir y retourner bien vite et, après les agapes, aller toréer les voitures du boulevard Saint-Germain, à la manière d'Antoine Blondin.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu